Cours précédent Retour au programme
Cours suivant

cours O
Sécurité du public : Impact des bonnes pratiques en génie des eaux

animé par :

Claude Beaulieu, ing.
Environnement Nordique inc

Inscrivez-vous
Partager ce cours




Facebook LinkedIn Twitter

Description du cours

Quel est le rôle de l’ingénieur dans la gestion et la détermination des cotes de crues ? Et en ce qui concerne la stabilisation du lit et des rives de nos rivières ? Les réponses à ces questions devraient être simples, car la Loi sur les ingénieurs stipule que l’aménagement des cours d’eau et des ouvrages en milieu hydrique relève du domaine exclusif de l’ingénieur. Pourtant, nos expériences récentes démontrent que la situation est plutôt confuse.

Plusieurs ingénieurs généralistes et gestionnaires de projet éprouvent des difficultés à faire la part des choses au sujet de la pratique du génie dans les milieux hydriques. Nous constatons qu’il est inopportun d’abandonner nos responsabilités à des professionnels qui travaillent généralement en dehors de cette discipline du génie comme les ingénieurs agronomes, les biologistes, les géographes, les géomaticiens, les urbanistes, les ingénieurs forestiers, les géotechniciens ou la majorité des ingénieurs civils, la plupart des ingénieurs civils n’ayant pas de formation particulière pour pratiquer dans le domaine du génie des milieux hydriques.

Par ailleurs, la présidente de l’Ordre soulignait récemment dans une entrevue que la qualité du travail n’est pas le seul aspect lié à la mission de l’Ordre, mais que la sécurité du public comprend aussi l’établissement de budgets de manière responsable et compétente.

Cette formation intègre de nouvelles notions concernant l’impact des pratiques inappropriées dans le domaine du génie des milieux hydriques. Elle présente de façon sommaire une analyse d’erreurs et de manquements récurrents, tout en proposant des pistes de solutions d’ordre technique, organisationnel et éthique.

Objectifs d'apprentissage :

  • Informer les donneurs de mandats des erreurs récurrentes dans la définition des appels d'offres et le choix des spécialistes.
  • Donner un aperçu de l'impact financier des mauvaises pratiques en lien avec les zones inondables, l'instabilité des berges et l'érosion provoquée par une forte hydraulicité des cours d'eau.
  • Donner un aperçu du rôle fondamental de l’ingénieur hydraulicien dans la protection du public et pour établir des critères de sélection de projets d’achat d’énergie hydraulique .

Contenu

Conséquences techniques et financières du manque de compétence des donneurs de mandats ainsi que des ingénieurs généralistes comme concepteurs et de l’invitation à la pratique illégale des biologistes, des géographes, etc.

    a) sur la sécurité du public
    b) sur l’ampleur et la fréquence des dépassements de coûts : délimitation des zones inondables, protection des berges et des infrastructures, entretien et démolition de petits barrages (5 500 au Québec), etc.

Merci à notre commanditaire Diamant :

Polytechnique Montréal
L'Ordre peut modifier sans préavis le programme, faire des changements concernant les cours ou les déplacer.